Une « traduction » wallonne de la directive UE !

Une « traduction » wallonne de la directive UE !

Ce fut une étape décisive dans la transition énergétique en Wallonie : le 14 mars dernier, le gouvernement wallon a adopté  le projet de décret relatif à l’auto-consommation collective, réglant les « communautés d’énergie renouvelable » (CER),­ selon la terminologie désormais utilisée.

Les principes consacrés par ce décret rendent possible la mise en commun d’installations de production renouvelable au sein d’un groupement de consommateurs à l’échelle locale. Objectif ? Consommer et partager l’énergie renouvelable dans une approche collaborative et de circuits courts.

Dans le décret , la Wallonie définit l’autoconsommation collective comme : une «opération consistant à partager, dans un même périmètre géographiquement défini, via le réseau public de distribution ou de transport local, de l’électricité produite à partir de sources d’énergie renouvelables ou de cogénération de qualité, entre un ou plusieurs producteurs et un ou plusieurs clients finaux. »

Il en résulte que l’autoconsommation se fera donc :

  • sur la basse et moyenne tension (pas la haute tension) et
  • sur le réseau public (pas question, donc, de câbles privés entre voisins !).

 

Concrètement, cela signifie donc que les intercommunales (ORES, NETYS, etc…) auront leur mot à dire, comme gestionnaires du réseau… quand bien même elles ne pourront pas assurer, comme telles, la gestion du système dans son ensemble !

Autre question ouverte : qu’en sera-t-il en regard des 13 (sic !) tarifs d’électricité prévalant actuellement en région wallonne (contre un seul en Flandre !) ! Le tarif des CER sera-t-il établi localement ou harmonisé régionalement ?

On le voit :  les réglages fins des modalités pratiques restent encore à définir…

Vous souhaitez rejoindre une unité d’autoconsommation à l’occasion de l’installation, chez vous, d’une pompe à chaleur ? Contactez-nous et parlons-en ! 

Retour à la liste des articles